En 1861, les problèmes étaient traités au tribunal

cheval n'appartenant pas au réclamant