FrelonAsiatique61.fr - Aide

Le conseil municipal de la commune de Ménil-Erreux a décidé, dans le cadre de la lutte collective contre la prolifération du frelon asiatique engagée par le conseil départemental, de confier au GDS de l'Orne l'instruction des demandes de destruction des nids de frelons asiatiques des particuliers ayant une propriété sur le territoire communal, ainsi que le versement de la participation communale. La municipalité prendra en charge 33% du coût d'élimination des nids de frelons asiatiques. La subvention est plafonnée à 50e quel que soit le type d'intervention. L'aide communale ne pourra pas excéder 67% du coût TTC de la facture. Au-delà, l'aide départementale ne sera pas versée au particulier.

Les demandes des destructions seront à déclarer sur le site internet : www.frelonasiatique61.fr 

Pour tout complément d’information contacter la plateforme départementale au 02 33 80 38 22.

 

                LE FRELON ASIATIQUE

Les biologistes l'appellent «vespa velutina nigrithorax». Plus connu sous le nom de « frelon asiatique », cet insecte est apparu en France il y a une quinzaine d'années. Présent désormais dans la quasi-totalité des départements, il s'attaque avant tout aux vergers et aux abeilles, qui constituent sa nourriture préférée. Mais il arrive qu'il s'en prenne aux êtres humains. Chaque année, une dizaine de personnes meurent victimes du frelon à pattes jaunes.

Comment reconnaître un frelon asiatique ?

Le frelon asiatique est très facile à reconnaître car c'est la seule guêpe en Europe à posséder une couleur aussi foncée. Vespa velutina est à dominante noire, avec une large bande orange sur l'abdomen et un liseré jaune sur le premier segment. Sa tête vue de face est orange et ses pattes sont jaunes aux extrémités. Il mesure entre 17 et 32 mm.

D'où vient-il ?

Comme son nom l'indique, il est originaire d'Asie. On retrouve cette espèce dans le Nord de l'Inde, en Chine ou dans les montagnes d'Indonésie. Il semble qu'il soit arrivé en France caché dans un chargement de poteries chinoises livrées en 2004 à Tonneins (Lot-et-Garonne). En quelques années, il aproliféré partout en France et s'est aussi répandu en Espagne et au Portugal.

/LP

Pourquoi sont-ils si nombreux ?

L'espèce a une capacité de reproduction très rapide. « Un nid qu'on ne détruit pas donne quatre nids l'année suivante. Dans la Manche, on était à un taux de multiplication de 1,67 l'an dernier », témoigne Antoine Métayer, président de la Fédération départementale de défense contre les organismes nuisibles de la Manche, sur France 3 Normandie. De plus, le frelon asiatique compte peu de prédateurs en Europe. Quelques oiseaux, comme la Pie-grièche écorcheur, le Guêpier d'Europe, ou les mésanges sont d'actifs chasseurs de larves et d'insectes. Mais seule la Bondrée apivore est capable d'attaquer des nids entiers de frelons. Problème : ce rapace migrateur est trop rare pour avoir un effet notable sur le développement du frelon asiatique.

Est-il dangereux pour l'Homme ?

Le frelon asiatique n'est pas plus dangereux que les autres hyménoptères (guêpes, frelons communs, bourdons). Son agressivité est très faible, excepté s'il se sent menacé. Le venin du frelon asiatique n'a rien de particulièrement toxique et seuls des cas très rares nécessitent de consulter un médecin. « En France, tous les observateurs s'accordent sur le fait que vespa velutina n'est pas agressif et qu'il est possible d'observer son nid à 4 ou 5 mètres de distance sans risque, note l 'Inventaire national du patrimoine naturel (INPN). Les rares personnes piquées l'ont été en tentant de détruire un nid ou en touchant une ouvrière par inadvertance ».

Est-il possible de l'éradiquer ?

Non. Il n'y a « actuellement aucune stratégie collective contre ce frelon qui soit reconnue efficace », juge le comité d'experts apicole du conseil national d'orientation de la politique sanitaire animale et végétale. Seules des actions ponctuelles pour limiter sa prolifération sont possibles, comme la destruction des nids qui menacent directement les ruches ou les populations.

Comment repérer un nid ?

Le nid du frelon asiatique a une forme de boule, contrairement à celui de son homologue européen, davantage en forme de poire. Le nid de vespa velutina mesure jusqu'à 1,20 mètre de haut. Il est construit la plupart du temps en hauteur, à plus de 10 mètres d'altitude. Il se situe souvent en pleine lumière. Sa zone de prédilection : la cime des arbres, cabanes de jardins ou à proximité d'un point d'eau. L'entrée du nid est latérale et il est constitué majoritairement d'écorces et de bois tendre.

Une intervention pour détruire un nid secondaire de frelons asiatiques peut s’avérer périlleuse et coûteuse. Implanté souvent en hauteur, il abrite jusqu’à 13 000 individus./Michel Ame  

Qui peut intervenir pour détruire un nid ?

Ne vous attaquez pas à un nid seul ! La destruction de jour, le tir au fusil, l'utilisation d'une lance à eau ou l'utilisation du soufre sont à proscrire. Il est fortement conseillé de faire appel à des professionnels certifiés de la désinsectisation, équipés de protections et de matériel adapté pour travailler en hauteur.

 C. Laigneau